Ma petite expérience avec les sites de rencontres

Si vous avez un peu parcouru ce site et que vous avez lu la section où je parle de moi ici, vous vous demandez certainement comment j’ai fait pour rassembler autant d’informations. Je vais donc vous parler de mon parcours avec les sites de rencontres. Il faut dire qu’en 10 ans, j’en ai vu pas mal et j’ai décidé à plusieurs reprises de ne plus y aller. Pourtant, me revoilà. J’y vais dessus à chaque fois que j’ai besoin de compagnie ou simplement quand j’ai envie de faire de nouvelles rencontres.

rencontres en ligne

La découverte… son lot d’erreurs

Commençons par la découverte des sites de rencontres. J’avais à l’époque à peine 12 ans et internet n’était pas facile à l’accès. Pourtant, notre passe-temps favoris était d’aller sur des sites de rencontres et nos parents se faisaient un plaisir de nous offrir des cartes de recharge pour avoir quelques Ko. S’ils savaient à l’époque à quel point internet était dangereuse, je doute fort qu’ils auraient pris cette décision.

C’était l’époque d’MSN et des Skyrock (j’en avais un blog d’ailleurs). C’est là que j’ai commencé à faire mes premiers pas dans le monde des rencontres. Je ne vais pas vous mentir. J’ai eu mon lot des personnes malveillantes.

L’une des histoires les plus folles que j’ai eu est celle avec un homme de 45 ans, qui avec le recul, était un pédophile. Il est difficile de mettre la main dessus aujourd’hui mais je sais quoi faire si un jour j’ai un enfant. Mais, comme internet apportait de mauvaises surprises, ça m’a aussi aidé à me rendre compte des erreurs. C’est un forum de discussion qui m’a fait voir la réalité avec plein de personnes qui m’ont fait remarquer la chose.

Après, quand j’ai grandi, j’ai rencontré les deux plus grandes histoires d’amour de ma vie sur des sites de rencontres. Mais, ça j’en parlerai plus tard.

J’ai eu honte de l’avouer

rencontres sexy en ligne

Si à une époque aller sur des sites de rencontres n’était pas une mauvaise chose, ça a vite dégringolé. Vers mes 18 ans, c’est devenu un tabou. Tout le monde allait sur des sites de rencontres mais personne ne l’avouait.

On avait honte de dire qu’on se sentait seul et on pensait que dire qu’on est sur un site de rencontres voudrait dire qu’on ne peut pas plaire dans la vraie vie. On se moquait des gens qui y allaient et les sites n’étaient pas bien développés.

Un outil comme un autre

Enfin, on en arrive à un point où les sites de rencontres commencent à sortir de l’ombre et s’imposer comme des outils de rencontres comme tant d’autres. Aujourd’hui, tout le monde ou presque est sur Tinder.

Je pense que c’est avec la popularisation et la présence des publicités pour ces sites dans la télé ou sur toute autre plateforme de publicité que les gens ont commencé à penser que ce n’est pas bien grave d’avouer y être. Personnellement, c’est mon avis. Je pense que les sites de rencontres ne sont pas plus dangereux que les rencontres dans un café ou un bar.

Mes grandes histoires d’amour

rencontres sexy en ligne

Je sais. Vous attendiez cette partie avec impatience. La première grande histoire d’amour que j’ai eue était avec un homme de 7 ans mon ainé (je l’ai dit, j’ai un petit faible pour les séniors et même si mon premier partenaire n’était pas vieux, la différence d’âge avec les suivants montre grandement ce penchant). On s’est rencontré sur un site de rencontres rien de plus banal et on a vite sympathisé pour se voir le lendemain des premiers échanges. C’est pour cette raison que je vous ai dit qu’il ne faut pas s’éterniser.

Ma deuxième grande histoire s’est passée de la même façon. Ça s’est passé sur Tinder et à cause de quelques empêchements, on ne s’est rencontré que deux semaines plus tard. Et, si je vous raconte ceci, c’est pour vous dire qu’on peut avoir de très belles rencontres sans avoir honte et ce, sur des sites de rencontres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.